Loading...
Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

Manuscrits Inédits (97-161) Tome 2

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "undefined".
  • Weighted Relevancy
  • Content Sequence
  • Relevancy
  • Earliest First
  • Latest First
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Manuscrit 160—La présence du Christ ressentie à une cérémonie de lavement des pieds

    Article 1
    La présence du Christ ressentie à une cérémonie de lavement des pieds

    1er janvier 1859. C’est le début d’une nouvelle année. Mon mari est descendu dans l’eau et a enseveli sept personnes avec le Christ par le baptême. Deux d’entre eux n’étaient que des enfants. Se tenant dans l’eau, l’un d’eux a prié avec ferveur pour être préservé des souillures du monde. Comme Jésus a2MI 339.1

    __________

    Document sollicité par le frère H.E. Fagal, évangéliste et professeur, pour une thèse sur le lavement des pieds à l’Université Andrews. été ressuscité des morts, de même, les candidats ont été sortis de l'eau. Qu’ils vivent une nouvelle vie pour Dieu. Seront-ils capables de crucifier le moi et d’imiter la vie d’abnégation menée par Jésus ?

    Dans la soirée, l’église a suivi l’exemple de son divin Seigneur. Dans la nuit où il fut livré, Jésus a dit : « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé. Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez » (Jean 13.14-17).2MI 340.1

    J’ai été grandement bénie en lavant les pieds de ma chère mère. Il m’a semblé que c’était la dernière fois que j’aurais ce privilège. Je me suis sentie poussée à supplier Dieu en pleurant que ces pieds fatigués puissent courir dans la voie des commandements de Dieu, parcourir toute la route chrétienne, et après la fin de son pèlerinage fatigué, déposer son armure aux pieds de son Rédempteur, et enfin se tenir debout sur la montagne de Sion et marcher dans les rues pavées d’or. Nous avons pleuré ensemble et nous nous souviendrons longtemps de ce moment. Une sainte solennité imprégnait la congrégation. Le lieu semblait grave et solennel en raison de la présence du Seigneur. Après avoir suivi l’exemple de notre Seigneur en nous lavant les pieds, nous avons pris part à la communion. Ce fut une scène marquante, alors que nous nous sommes remémorés les souffrances de notre cher Sauveur pour nos péchés. Nos cœurs ont été profondément touchés, et ils débordaient de reconnaissance et d’amour envers celui qui a payé un tel prix pour nous racheter de la puissance de Satan et d’une misère sans espoir. — Manuscrit 2, 1859.2MI 340.2

    [Jackson, Michigan] sabbat 2 avril 1859. La famille de frère Meade est venu à la réunion, de même que le frère Burwell et son épouse et un proche voisin qui a récemment commencé à observer le sabbat. Que le Seigneur permette au frère et à la sœur Gregory de persévérer. Ils semblent être sincères. La réunion a été profitable. Rien de particulier ne s’est produit. Dans la soirée, nous avons assisté aux ordonnances. Je me sentais particulièrement déprimée. Une horrible obscurité est descendue sur moi. James, mon mari, l’a ressentie, de même que le frère Palmer. Nous avons commencé à suivre l’exemple de notre cher Sauveur en nous lavant mutuellement les pieds. Pendant que nous exécutions cet acte, les sombres nuages se sont retirés et nous ont à nouveau révélé notre Sauveur. James et le frère Palmer ont également été libérés. Notre tristesse s’est transformée en allégresse. Nous ressentons une tranquillité d’esprit que n’importe quel chrétien voudrait toujours ressentir. — Manuscrit 6, 1859.2MI 340.3

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents