Loading...
Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

Manuscrits Inédits (97-161) Tome 2

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "undefined".
  • Weighted Relevancy
  • Content Sequence
  • Relevancy
  • Earliest First
  • Latest First

    Manuscrit 107—Rejeter les témoignages - Le besoin de responsables sanctifiés

    DANS MON EXPERIENCE, j’ai souvent été confrontée à l’attitude de certaines personnes qui reconnaissaient que les témoignages provenaient de Dieu, mais qui considéraient que tel ou tel sujet relevait de l’opinion et du jugement de sœur White. Ceci convient bien à ceux qui n’apprécient pas les reproches et les réprimandes et qui, si leurs idées sont contrariées, en profitent pour expliquer la différence entre ce qui est humain et ce qui est divin.2MI 85.1

    Si les opinions préconçues ou idées particulières de certains sont contrariées par le reproche des témoignages, ils ont le devoir d’expliquer en quoi les témoignages, définissant2MI 85.2

    __________

    Documents sollicités par Arthur L. White pour Notes and Papers [Notes et articles] et pour l'enseignement. ce qui relève du jugement humain de sœur White, se distinguent de ce qui relève de la Parole de Dieu. Tout ce qui va dans le sens de leurs idées est divin et les témoignages qui corrigent leurs erreurs sont humains ou reflètent l’opinion de sœur White. Leurs traditions ne tiennent pas compte des conseils de Dieu. — Manuscrit 16,1889, p. 1 (” The Discemment of Truth » [Discerner la vérité], autour de janvier 1889, Selected Messages [Messages choisis], vol. 3, p. 68).

    Vous et lui avez exprimé votre propre jugement : qu’il est plus fiable que celui de sœur White. Ne pensez-vous pas que sœur White ait déjà été confrontée à de tels cas au cours de sa vie de service pour le Maître ? Des cas similaires au vôtre et encore d’autres différents qui lui ont permis de discerner ce qui est juste et ce qui ne l’est pas ? Un jugement sous la direction de Dieu pendant plus de cinquante ans ne compte-t-il pas plus que le jugement de ceux qui n’ont pas eu cette discipline et cette formation ? Veuillez réfléchir à ces choses. — Lettre 115, 1895, p. 4 (à Fannie Bolton, 26 novembre 1895 ; Selected Messages, chap. 7, vol. 3, p. 60).2MI 86.1

    * * *

    Actuellement, la cause de Dieu a spécialement besoin d’hommes et de femmes qui possèdent les qualifications du Christ pour le service, des capacités pour diriger et une grande endurance dans le travail, qui ont un cœur bon, chaleureux et compatissant, qui sont pleins de bon sens et qui ont un jugement impartial. Des hommes et de femmes qui évaluent soigneusement les questions à traiter avant d’approuver ou de condamner, et qui n’ont pas peur de dire « non » ou « oui » et « amen ». Des hommes et des femmes qui, parce qu’ils sont sanctifiés par l’Esprit de Dieu, mettent en pratique les paroles : « Nous sommes tous frères ”, s’efforçant sans cesse d’élever et de restaurer l’humanité déchue. — Manuscript 156a, 1901, p. 9 (” Unheeded Warnings » [Avertissements passés inaperçus], 27 novembre 1901).2MI 86.2

    White Estate,

    Washington, D.C.,

    20 janvier 1959.

    __________

    Document sollicité par A.C. Fearing pour la revue Ministry.J