Loading...
Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

Manuscrits Inédits (97-161) Tome 2

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "undefined".
  • Weighted Relevancy
  • Content Sequence
  • Relevancy
  • Earliest First
  • Latest First

    Manuscrit 127—Soumission à la volonté divine Discipline scolaire L’élimination des insectes

    L’ŒUVRE DE L’HOMME, comme mis en évidence dans le texte, n’est pas une œuvre indépendante qu’il exécute sans Dieu. Il dépend entièrement de la puissance et de la grâce du divin Maître d’œuvre. Beaucoup se trompent sur ce point et prétendent que l’homme doit œuvrer par sa propre personne, libre de la puissance divine. Ceci n’est pas en accord avec le texte. Un autre affirme que l’homme est dispensé de toute obligation parce Dieu fait tout, tant le2MI 171.1

    __________

    Documents sollicités pour un livre de méditation pour remplacer les éléments de la page du 26 mars, renvoyés aux Administrateurs par le Comité de l'Esprit de Prophétie. vouloir que le faire. Mais, selon le texte, le salut de l’âme humaine exige la force de volonté de se soumettre à la volonté divine... Le conflit est le plus dur et le plus intense à l’heure où l’être humain prend la grande résolution et décision de soumettre sa volonté et ses voies à la volonté de Dieu et de suivre ses voies. — Letter 135, 1898, p. 1,4.

    * * *

    J’ai dit aux étudiants que s’ils ne faisaient pas attention à euxmêmes et n’employaient pas leur temps de façon optimale, en servant le Seigneur avec leur esprit, leur coeur, leur âme et leur force, l’école ne leur serait d’aucun profit et ceux qui auront payé leurs frais seraient déçus. Je leur ai dit qu’aucune frivolité ne serait tolérée et que s’ils étaient décidés de ne suivre que leur propre volonté et leurs propres voies, il serait préférable pour eux de rentrer chez eux pour qu’ils retournent sous la tutelle de leurs parents... Nous n’avons pas l’intention de permettre à quelques esprits dominants de démoraliser les autres étudiants. — Letter 145, 1897, p. 4, 5 (à W.C. White, 15 août 1897).2MI 172.1

    * * *

    Article concernant le fait de tuer des insectes et de pulvériser des arbres fruitiers. Il y en a de ceux qui disent que rien, pas même des insectes, ne devrait être tué. Dieu n’a pas confié un tel message à son peuple. Il est possible d’appliquer le commandement, « Tu ne tueras point », à n’importe quoi, mais en arriver là n’est pas conforme au bon sens. Ceux qui le font n’ont pas appris à l’école du Christ.2MI 172.2

    Cette terre a été maudite à cause du péché et, en ces derniers jours, de la vermine de toutes sortes se multipliera. Ces parasites doivent être éliminés. Autrement, ils nous nuiront, nous tourmenteront, nous tuerons même, détruiront l’œuvre de nos mains, ainsi que le fruit de notre terre. En certains lieux, des fourmis détruisent entièrement les boiseries des maisons. Ne devraient-elles pas être éliminées ? Les arbres fruitiers doivent être pulvérisés afin que les2MI 172.3

    __________

    Document sollicité par le Département de l’Éducation pour être utilisé dans un article du journal of True Education.

    Document sollicité pour de la correspondance et une partie d’un article de la Review and Herald. insectes qui ravagent les fruits soient tués. Dieu nous a confié une tâche, et nous devons l’accomplir fidèlement. Ensuite, nous pouvons laisser le reste au Seigneur.

    Dieu n’a donné à aucun homme le message : « Ne tuez point fourmi, puce ou teigne ». Nous devons nous prémunir contre les insectes dangereux et les reptiles nuisibles, et les détruire pour nous protéger, nous et nos biens, de tout préjudice. Et, quand bien même nous faisions de notre mieux pour exterminer ces parasites, ils se multiplieraient toujours. — Manuscript 70, 1901, p. 9, 10.2MI 173.1

    White Estate,

    Washington, D.C.,

    1961.

    Manuscrit 128
    Non publié